Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués Lyon

École Supérieure d’Arts Appliqués La Martinière Diderot

48 heures pour faire vivre les idées

29.11 > 01.12

Ce marathon d’innovation rassemble des étudiants de l’INSA Lyon, du CESI, de l’ENSAL, de l’IAE de Lyon et de l’ESAA Martinière-Diderot sur des sujets d’entreprise. Tous les INSA de France sont mobilisés pendant un week-end. Des équipes d’ingénieurs, informaticiens, marketiciens, architectes et designers relèvent le défi posé par 5 entreprises. Il s’agit d’une expérience de travail en équipe pluriculturelle et pluridisciplinaire  sur des problématiques réelles d’entreprise. L’objectif pour les participants est d’inventer, de développer et de présenter des solutions créatives et  innovantes répondant aux problématiques qui leur ont été soumises.

À cette occasion l’ENSAL a mis à disposition un conteneur mobile de l’AckLab sur le site pour aider les étudiants dans la réalisation de leur projet.

Le dispositif de formation est original afin de développer une créativité agile,  collective, pour des projets innovants.

36 étudiants de notre formation issus des différentes mentions participaient au challenge  dans le cadre des enseignements de Labo d’Innovation et ils ont intégré des équipes composées d’étudiants de l’INSA, École d’architecture de Lyon, CESI, IAE, École de Condé.

en savoir plus

Le jury, composé des représentants des 5 écoles et présidé par la Nathalie Mesureur Directrice de l’École d’Architecture de Lyon a décerné un prix pour chacun des projets d’entreprise :

> Lauréat pour SIGVARIS qui interrogeait les étudiants sur la compression veineuse de demain : projet « lego maille »

> Lauréat pour ATLANTIC qui a demandé aux étudiants de repenser le produit chauffe-eau : projet « modulo »

> Lauréat pour AMILTON qui accompagne les entreprises dans leur transition numérique et qui interrogeait les étudiants sur “réinventer l’expérience d’une partie de baby foot” : projet «Deep »

> Lauréat projet pour BYBLOS, société de service spécialisée dans la sécurité et qui demandait aux étudiants de trouver des solutions permettant de réduire les troubles musculo-squelettiques des agents de sécurité lors des palpations de sécurité : projet «palpé décalé»

> Lauréat pour la start up ZEST, qui proposait d’inventer des solutions d’urgence lors de catastrophes provoquant une rupture des réseaux : projet « we can fly »

En outre le jury a décerné un coup de cœur au projet « pimp me » pour AMILTON.